top of page
Une démographie en forte augmentation et une population parmi les plus jeunes du monde.

En 2018, le Sénégal compte environ 15 millions d'habitants. La population a été multipliée par 12 en une centaine d'années. (1 million d'habitants en 1900, 2,8 millions en 1960 au moment de l'indépendance).

Cette "explosion démographique" est liée à une natalité très élevée avec un taux de près de 33 naissances annuelles pour 1000 habitants (en France ce taux varie autour de 13 pour mille). Du fait de la forte natalité la population sénégalaise est très jeune, plus de 40% des Sénégalais ont moins de 14 ans. L'arrivée de ces jeunes générations à l'âge de la procréation (souvent très jeune pour les filles) va maintenir un niveau de natalité très élevé. De nombreux facteurs expliquent ce phénomène notamment : la contraception est peu pratiquée, la quasi totalité de la population est de religion musulmane (96%) qui est favorable aux familles nombreuses et le niveau d'instruction des filles et des femmes est faible (seulement 33 % des femmes sont alphabétisées contre 52% des hommes).

La mortalité est relativement faible avec un taux de 9,5 décès annuels pour mille habitants (taux de mortalité de la France environ 9 pour mille). Elle est surtout le fait de la mortalité infantile élevée (près de 78 décès pour 1000 enfants de moins de 1 an - en France ce taux est d'environ 3,5 pour mille), la proportion de personnes âgées (de plus de 65 ans) reste très faible car elle représente moins de 3%.

​Le nombre très élevé de jeunes demande des gros efforts d'investissements dans la scolarisation et la création d'emplois urbains en nombre suffisants. Mais la pauvreté du pays et les difficultés économiques rendent ces objectifs difficiles à atteindre (près de 40% des jeunes urbains sont au chômage).

bottom of page